LOUANGE A ALLAH LE CREATEUR,LE PUISSANT,LE DISPENSEUR PAR EXCELLENCE le mouvement SAFINATOUL FOUKHARA est composé de deux vocables:SAFINA désignant bateau et FOUKHARA qui est le pluriel de FAKHIR qui veut dire iNDULGENTS vis a vis du CREATEUR

El Adji Modou Ndieguene

   Cheikh El Hadji Mouhamed

NDIEGUENE (RTA)





Louange à Allah, le Créateur, le Puissant, le Dispensateur par excellence.
Que la prière d'Allah et son salut soient sur le plus noble des prophètes, Seydina Mohamed (SAW) ainsi que sur sa pure famille et ses vaillants compagnons.
Que l'agrément divin soit sur le sceau des saints, la porte de la miséricorde divine Mawlâna Sheix Ahmed At Tidjani Ash Shérif Al Fâtimîl Haçani de même que sur ses Mokhadams et les gens de sa voie et spécifiquement le grand maître El Hadji Mohamed NDIEGUENE qui est l'objet même de ce témoignage.
Il y a 11 ans le grand homme de Dieu El Hadji Mohamad NDIEGUENE partait sans pour autant nous quitter.
11 ans de rappel, 11 ans de souvenir, 11 ans de patience, 11 ans d'endurance de reconnaissance, 11 ans d'avantage et de partage.
S'aventurer à cerner, ne serait ce qu'une partie de son œuvre équivaudrait à s'engager dans un sable mouvant.
Si la nature veut que celui qui vit, part forcément, alors l'illuminé par le savoir ésotérique regarde de par la lumière divine et voit par l'œil de la beauté Mohammadienne que « la mort de celui qui craint Allah Al Haq est une vie sans fin, car beaucoup de gens sont morts et demeurent vivants dans les cœurs et les esprits ». (D'après Iman Ass Baro NDIEGUENE)
Alors force est de reconnaître que le grand érudit, l'Imam, le connaisseur d'Allah, le pôle, le maître de ceux qui veulent arriver à Allah, l'étoile polaire des égarés, le soleil-vie des créatures, le caché à marqué de façon indélébile le monde.
En effet, il s'est maintenu parfaitement sur la voie de iyyaka nahbudu (Sharia) et iyyaka nastahinu (Tassawuf).
Ainsi l'immergé dans les profondeurs de la Haqiqa a vécu et continuera à vivre dans les mondes et demeurera éternel dans les cœurs parce que tout simplement sa vie est totalement connectée à celle d'Allah, le Vivant, l'Eternel.
Il est à remarquer et à noter que El Hadji Mouhamed NDIEGUENE fait inexorablement partie des ces soufis qui consacrent leur œuvres apparentes à l'Islam (pratique) et celle cachées à la foi. C'est-à-dire une apparence qui est une sharia et un for intérieur qui est liberté totale.
Il a expulsé de son cœur tout sauf Allah Al Bâqï et Allah lui a accordé l'anéantissement « Al Fanâ » de toute chose sauf de lui. Et c'est dans cette optique que le grand Sheix a récolté les fruits de proximité divine, de l'amour, de la crainte révérencielle d'Allah, de la pauvreté envers son créateur et d'un total et sincère détour de ce bas monde et de ces délices sataniques et empoisonnés.
Il a sans doute vécu sans avoir à violer aucunement les frontières de la divinité (Al ilâhiya), respecté toutes les dispositions disciplinaires de la Hadra Mouhamadia (An Nubuwa) et gravi tous les échelons de la sainteté (Al Wilaya) pour enfin occuper une station spirituelle tant enviée par les connaisseurs d'Allah et reconnue par tous.
Nous avons avec certitude et conviction que ta sympathie, ton amour et ton œil sur nous sont les véritables gages de notre maintien dans « l'authenticité Islamique est l'amour d'Allah ». Et ce maintien « Al Istiqâma » et l'un des piliers les plus fondamentaux de la marche vers Allah.
En conclusion, nous pouvons sans ambages dire que El Hadji Mouhamed NDIEGUENE est aujourd'hui plus que jamais un repère, un modèle à suivre, un exemple à imiter pour toutes les générations dans ce monde marqué par des mutations répétées et dépourvues de tout contrôle.
Mais nous rendons également un vibrant hommage à Serigne Mounirou NDIEGUENE Al Khalifa qui depuis le 14 Août 1997 continue de tenir le flambeau et de protéger avec promptitude et efficacité l'héritage tant riche du vénéré El Hadji Mouhamed NDIEGUENE.
Longue vie à Sokhna Aminata DIA la gardienne du temple.
VIATIQUE DE JEUNESSE
 Conformons nous au Coran et à la SUNNA du prophète Seydina Mouhamed (SAWS) partout où nous sommes.
 Sachons que la jeunesse est une courte et brève période de la vie. De sa gestion dépend la réussite ou l'échec du reste de l'existence.
 Ne sous-estimons personne et ne nous sous-estimons pas non plus. Traitons de la plus belle manière nos proches et soyons surtout bienveillants envers nos parents.
 Sachons que le temps est précieux et constitue un trésor, une denrée sacrée irrattrapable. Investissons le dans le travail, l'adoration de DIEU par les actes obligatoires (Farata) et surérogatoires (Nawafil) (prière, jeune, zikr, fikr aumône).
 N'oublions jamais le Saint prophète (SAW) car nous il a tout sacrifié : son temps, sa famille, ses biens, sa santé. Donc pratiquons assidûment la salatou ala nabi (prière sur le prophète).
 Sachons que la bonne action attire la bénédiction divine et le péché provoque la colère du créateur. Alors, trahissons ce bas monde avant qu'il ne nous trahisse et détournons nos de la passion de l'âme charnelle et de satan.
 La tombe nous attend avec impatience, elle est déjà creusée. Donc restons éveillés et pratiquons beaucoup la méditation.
 Evertuons nous à la patience admirable (Mun Gu Rafétt) car elle permet de gagner la proximité et l'amour de DIEU (SVT).
        

 Cellule Scientifique SAFÏNAtoul foukhara

Alhamdu Lilahi Rabil Alamina



 

Forum Sujets Mess. Dernier message
Forum
18 28

[15/02/2013 17:53]
Erycleelarket

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site