LOUANGE A ALLAH LE CREATEUR,LE PUISSANT,LE DISPENSEUR PAR EXCELLENCE le mouvement SAFINATOUL FOUKHARA est composé de deux vocables:SAFINA désignant bateau et FOUKHARA qui est le pluriel de FAKHIR qui veut dire iNDULGENTS vis a vis du CREATEUR

SAFINATOUL FOUKHARA ILAL ALLAH

WAKHTANE SERIGNE MORTALLA

          ZIKR SAFINA


                                 le 14 aout journee de priere pour la comemoration de la disparition de mame el hadji mouhamed sakhir Sndieguene                                                                               

                   AL WALIYOUL AKBAR EL HADJI MOUHAMAD NDIEGU       MOUHAMED SAKHIR

                   AL WALIYOUL AKBAR ELHADJI MOUHAMAD NDIEGUENE

LOUANGE A ALLAH LE CREATEUR LE PUISSANT LE DISPENSEUR PAR EXCELLENCE .
QUE LA PRIERE D ALLAH ET SON SALUE SOIENT SUR LE NOBLE DES PROPHETES : SEYDINA MOUHAMAD (SAW) AINSI KE SUR SA PURE FAMILLE ET SES VAILLANTS COMPAGNONS.
QUE L AGREMENT DIVIN SOIT SUR LE SCEAU DES SAINTS LA PORTE DE LA MISERICORDE DIVINE MAWLANA SHEIX AHMET AT TIDIANI ASH SHERIF AL FATIM HACANI DE MEME QUE SUR SES MOUKHADAM ET LES GENS DE SA VOIE ET SPECIFIQUEMENT LE GRAND MAITRE ELHADJI MOUHAMAD NDIEGUENE QUI EST L OBJET MEME DE CE TEMOIGNAGE
Tafsir Amadou Ndieguene, homme de DIEU, homme de foi, homme de paix également et érudit de l'islam, est né à Kassass ( village près de Kaffrine au senegal ) où il apprit très vite le Saint coran qu'il récita sept fois auprès de son vénéré père Tafsir Mouhamadou Ndieguene, disciple de Cheikh El Hadj oumar foutiyou Tall qui lui a transmis personnellement, au cours de son périple dans le sine saloum, le wird ( initiation ) et la lidiaza ( licence conférant le titre de Moukhadam ( guide - représentant ) de la confrérie tidjanya.

A la mort de son illustre père dont la mausolée, sise à kassas, reçoit chaque année des milliers de pèlerins, il décida d'aller approfondir ses connaissances à Rufisque auprès de son oncle Tafsir Ibrahima Cissé qui lui a été recommandé par son père de son vivant.

Tafsir Amadou Barro Ndieguene s'installa à Thés en 1865. D'abord dans le quartier de Nginth- Escale, près du premier poste de gendarmerie d'alors, où il crèa la première mosquée de la ville de Thés et son Daara ( école coranique ), avant de rejoindre, suite à une vision saine et éclairée d'homme de DIEU, un petit baobab situé plus à l'est de sa première demeure et qu'il devait constituer, au fil du temps, le grand arbre ancestral autour duquel rayonne aujourd'hui, un grand quartier dit " Keur Mame El Hadj ", du nom de son illustre fondateur, trait d'union symbolique du respect de l'islam et de ses enseignements entre les autres quartiers de la ville de Thés et des villages et des villes environnants.

Tafsir Barro Ndieguene fut contemporain , ami d'illustres figures de l'islam dont : Thierno Daha Cheikh Oumar Tall, fils du grand maitre du fouta, Serigne Diabel Ndiaye de keur madaro ( Thiés ) ; Seydi el Hadji Malick Sy de Tivaoune, de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké de Touba, Cheikh Mame Thierno Drame d'Amdalaye (ndande), Cheikh Islam El Hadji Abdoulaye Ndiass de kaolack, Serigne Amary Ndack Seck de Thiénaba, Serigne Thierno Idrissa Kandji de Diourbel... avec lesquelles il a lié d'indissolubles liens d'amitiés, de famille et de frayernité respectives.

Rejoint par une multitude d'hommes et de femmes en quete d'un maitre et d'un guide spirituel, il se consacra, sa vie durant , à la recherche de l'extension et de la vulgarisation et du rayonnement de l'islam par l'enseignement par l'éducation des masses dans une contée du pays où le paganisme, le fétichisme et l'obscurantisme total avaient gagnés les populations.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------LE VENERABLE KHALIF EL.MOUHAMADOUL MOUNIROU NDIEGUEN-------------------------------------------
--------------------------------------------------------------  YALA NA FI YAGUE Té WEER -----------------------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
=========================GAND GAMOU 2009  à KEUR MAME EL.ADJI THIES ===============================
                                                                                                                             ORIGINE
HISTORIQUE DU GAMOU A KEUR MAME EL HADJI THIES
IL EST à MENTIONNER QUE LA CELEBRATION DE LA NAISSANCE DE NOTRE PROPHETE SEYDINA MOUHAMED (SAW) DATE DE TRES LONGTEMPS .
L ON A EU à DEMANDER A ELHADJI MOUHAMED NDIEGUENE (RTA) A CE PROPOS ET IL REPONDIT EN CES TERMES :"JE NE PUIS VOUS DONNER UNE DATE EXACTE MAIS CE QUI EST SUR ET CERTAIN C EST QUE JE SUIS NE ET J AI TROUVE ET EVENEMENT CELEBRE".
IL FAUT SIGNALER QUE ELHADJI MOUHAMED NDIEGUENE A VECU 107 ANS ET SON ILLUSTRE PERE ELHADJI AHMADOU BARRO 111 ANS.
TOUJOURS DURANT CET ENTRETIEN LE SHEIX A REVELE QUE LA CELEBRATION DE LA NAISSANE DU PROPHETE (GAMOU) AVAIT UN AUTRE VISAGE AVANT DE PRENDRE SA FORME ACTUELLE .
LE SHEIX NOUS A DIT QUE JADIS DANS LA NUIT DU MAOULOUD , CEUX QUI MAITRISAIENT LE SAINT CORANT LE RECITAIENT A HAUTE VOIX EN FAISANT DES ALLER-RETOURS ENTRE LA MOSQUEE ET L ENTREE DE LA MAISON "LE BEUTO" JUSQUA L AUBE .
CEUX QUI NE LE MAITRISAIENT PAS LE LISAIENT AUTOUR D UN FEU ET LES AUTRES TALIBES ET LES FEMMES TENAIENT LEURS CHAPELETS .
ET TOUTES LEURS DEVOTIONS ETAIENT POUR LA FACE DU TOUT PUISSANT ET EN L HONNEUR DU PROPHETE SEYDINA MOUHAMED (SAW) .
C EST APRES UNE LONGUE DUREE DANS CETTE FORME QUE LA CELEBRATION A EVOLUE POUR PRENDRE SA FORME ACTUELLE .
EN EFFET L INTRODUCTION DES CHANTS RELIGIEUX(RECITALS DE POEMES DEDIES AU PROPHETE ET PLUS PARTICULIEREMENT IBN MOUHAYAB) ET CELLE DE LA CAUSERIE SUR LA BRILLANTE HISTOIRE (SIRA) DE NOTRE PROPHETE (saw) ONT ETE LES NOUVEAUTES DE CET EVENEMENT
ASSALAMOU HALAYKOUM WA RAKHMATOULLAH

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site